Рейтинг@Mail.ru

"A la decouverte de la Suisse"

Разделы: Иностранные языки


L’histoire de la Suisse.

L’histoire de la Suisse commence en 1291, année ou trois petits cantons Schwyz, Uri et Unterwalden ont conclué une alliance destinée à délivrer leur pays de l'hégémonie des Habsbourg. D'autres cantons les rejoindront plus tard.

Guillaume Tell, héros légendaire suisse, qui a libéré la Suisse du joug des Habsbourg, aurait, dit-on, vecu au XIIIe siècle. Refusant de se plier au pouvoir impérial, Tell a été arrêté par le bailli Hermann Gessler et condamné à tirer une flèche dans une pomme posée sur la tête de son fils. Tell a reussi à toucher la pomme, mais il a declaré qu’il voulait tuer Gessler, ce qui lui a valu d’être condamné à la prison. Il s’est évadé pendant la traversée de l’Urnersee, avant de tuer Gessler.

Les siècles qui suivent sont marqués par l'instabilité. Il faudra  attendre 1848 pour qu'un gouvernement central soit mis en place et  que la Suisse moderne voie le jour.

La Suisse dans son environnement.

Située dans la région alpine de l’Europe centrale, la Suisse couvre une superficie de 41 300 km2. Ce pays sans accès à la mer, qui compte 7 millions d’habitants, est limité au nord par l’Allemagne, à l’est par l’Autriche et le Liechtenstein, au sud par l’Italie et à l’ouest et au nord-ouest par la France. La Suisse se compose de trois regions géographiques distinctes, orienteés dans le sens sud-ouest/nord-est: les montagnes du Jura qui couvrent une petite partie du territoire Suisse au nord-ouest, le Mittelland, qui est le plateau central, et les Alpes, qui occupent la plus grande partie du pays, au sud et à l’est. La capitale de la Confédération est Bern. Les grandes villes sont Genève, Zürich, Lausanne, Luzern.

Les cantons et les communautés linguistiques de la Suisse.

La Suisse est divisée en 26 cantons et se compose de trois grandes regions linguistiques. Tandis que l’allemand prédomine dans le nord, l’est et le centre du pays, on parle le français dans l’ouest, et l’italien dans le sud. Le romanche est la langue d’une petite minorité des Grisons, où l’allemand et l’italien prédominent.

La Suisse et ses langues.

Presque les deux tiers de la population de ce pays situé aux confins de plusieurs régions linguistiques parlent 1'allemand, un cinquième le français et un

dixième 1'italien. Tous les documents officiels, jusqu’à 1'indicateur des chemins de fer fédéraux, sont publiés dans ces trois langues. Le moins connu des idiomes suisses est le romanche, ou rhéto-roman, utilisé par moins de 50 000 personnes. Bien que le romanche ait été reconnu langue nationale en 1938, une étude réalisée dans les années 1980 a révélé que ce petit groupe de dialectes était en voie de disparition. En conséquence, il a été décidé de créer une langue romanche commune, le Rumantsch grischun, qui a eu bien du mal à s'imposer.

Les Suisses.

Les habitants de ce pays aux paysages magnifiques sont renommés pour leur zèle et leur savoir-faire. En outre, les Suisses ont un sens aigu des responsabilités sociales.Dans ce pays montagneux, 1'indépendence et l'esprit d'entreprise sont des valeurs clés, tout comme l'amour du travail bien fait. En dépit de leurs differénces religieuses et culturelles, les Suisses possédent un sens remarquable de la nation, qui a également été forgé par la neutralité du pays. La Suisse, qui a su éviter les conflits majeurs qu'ont subis d'autres pays européens,est légèrement en retrait de la communauté internationale.

L’économie suisse.

L’économie repose essentiellement sur le secteur bancaire et financier, les services, 1'industrie manufacturière, 1'agriculture le tourisme et les sports d'hiver. En Suisse, le niveau de vie est élevé, le taux de chômage réduit et le revenu par habitant est l’un des plus élevés au monde. Les principaux biens d'exportation sont l'horlogerie, le textile, les produits chimiques et pharmaceutiques, ainsi que le chocolat et les produits laitiers.

Arts et sciences.

Ce pays très riche sur le plan culturel joue un rôle majeur dans le monde des arts, accueillant des manifestations aussi prestigieuses que le festival de musique de Luzern, le festival de jazz de Montreux et la Rose d'Or de Montreux, un concours d'émissions de télévision. Art Basel est plus grand salon international d'art contemporain et la Kunsthaus de Zürich est une galerie d'art d'envergure internationale.

Le plus connu des intellectuels suisses est sans doute le philosophe
Jean-Jacques Rousseau (1712–1778), né à Genève, qui a vecu la majeure partie de son existence en France. Parmi les grands noms de la littérature, citons Max Frisch (1911–1991) et Friedrich Durrenmatt (1921–1990), tous les deux nés en Allemagne.

Beaucoup d'artistes et d'architectes suisses ont acquis une renommée internationale. Parmi les plus connus, citons 1'architecte Le Corbusier (1887–1965), aujourd'hui plus étroitement associé à la France, et le peintre Alberto Giacometti (1901–1966), né dans les Grisons et qui vecut à Paris. Bien qu'il ait conservé la nationalité allemande, le peintre Paul Klee (1879–1940), né aux environs de Bern, est considéré comme un Suisse. Parmi les artistes renommés, on compte aussi le peintre Ferdinand Hodler (1853–1918), le sculpteur Jean Tinguely (1925–1991) et le graphiste Max Bill (1908–1994).

La Suisse jouit également d'une réputation d'excellence dans le domaine des sciences. C'est à Bern qu'Albert Einstein a formulé la théorie de la relativité, et à ce jour pas moins de onze chimistes suisses se sont vu décerner un prix Nobel. L'Institut fédéral suisse de technologie, à Zürich, et le prestigieux Centre européen de recherche nucléaire (CERN) .

Activités traditionnelles.

Grands amateurs de sport, les Suisses tirent pleinement parti de leurs paysages alpins. Le ski de fond et le ski alpin sont extrêmement appréсiés. Le kayak, le rafting, la randonnée, ainsi que de nombreux sports d'été, comptent aussi beaucoup d'adeptes.

Certaines regions rurales possèdent des sports spécifiques, comme le Schwingen, un genre de lutte alpine, ou le Hornussen, un jeu de balle pratiqué avec de longues raquettes incurvées.

Les combats des reines, qui opposent des vaches, se déroulent dans le Valais. Le yodle et le cor des Alpes font également partie intégrante du mode de vie alpin.

Environnement.

La Suisse est le premier pays ayant imposé les pots catalytiques sur les voitures. La réglementation nationale concernant l’émission de gaz toxiques et d’autres pollutants compte parmi les plus draconiennes au monde. La plupart des plantes alpines ainsi que beaucoup d'animaux sauvages sont protégés, et certains, comme le bouquetin, ont été réintroduits récemment. Les forêts, qui couvrent environ un tiers du pays, sont elles aussi protégées. La déforestation, qui accroît le risque de glissements de terrain et d'avalanches est interdite. La Suisse est bien sûr signataire avec la France, Allemagne, l'Autriche et 1'Italie de la Convention alpine, destinées à préserver 1'environnement alpin des effets néfastes du tourisme et des transports à moteur.

La faune et la flore des Alpes

Au printemps, les prairies d’altitude se couvrent de fleurs: asters, edelweiss, lychnis et diverses espèces de gentianes. La plupart d’entre elles sont protégées: il est donc interdit de les cueillir. Parmi les animaux des Alpes, on compte le bouquetin, le chamois, la marmotte, le lièvre des Alpes, l’aigle royal, le gypaète barbu, et le lynx d’ Europe, qu’on n’aperçoit que rarement.

La cuisine suisse.

La gastronomie de la Suisse porte empreinte de ses diverses populations et cultures. Outre une grande variété de fromages, on y déguste des poissons d'eau douce, comme la truite et la perche, du gibier, du porc et de la viande de boeuf séchée et fumée. Si la fondue reste une spécialité de Suisse romande, les rostïs, galettes de pommes de terre râpées frites, sont typiquement alémaniques. La Suisse italophone est dominée par la pizza, le risotto, la polenta et les pâtes. Les desserts délicieux sont souvent riches en crème et en chocolat.

La fondue, plat d'hiver traditionnel, aux nombreuses variantes régionales, se sert bouillant, dans un caquelon posé au dessus d'une petite flamme.

II se prépare pour au moins deux, personnes. Il faut tremper des petits morceaux de pain plantés au bout d’une longue fourchette dans la sauce au fromage.

La Suisse est réputée pour ses fromages aux saveurs diverses, qui vont des variétés douces aux variétés riches et piquantes. Le fromage est un ingrédient ou un accompagnement essentiel à de nombreux plats. S'il agrémente les salades, il peut aussi se déguster comme composante à part entière du déjeuner ou du dîner. La moitié du lait produit en Suisse sert à fabriquer du fromage. Ce produit d'exportation vedette représente un secteur important de 1'économie suisse.

Il existe plus de 400 variétés de fromages suisses, qui ont tout une texture, une saveur et un arôme particuliers. Chacun reflète les traditions de sa région d'origine et se prête à un emploi culinaire particulier: en tranches fines, en fondue, en raclette ou râpé pour saupoudrer les pâtes.

Le gruyère est un fromage à la pâte ferme au goût et à la texture caractéristiques. Il est fabriqué dans l’ouest de la Suisse.

La raclette se distingue par sa saveur relevée et parfumée. Ce fromage qui fond facilement est utilisé pour préparer le plat du même nom. C’est l'un des fromages les plus appréciés en Suisse. Originaire du Valais, la raclette est aujourd’hui fabriquée dans tout le pays.

La tête de moine a été élaborée par des moines au XII siecle. Sa pâte molle et légère possède un goût fort, qui se déploie pleinement lorsqu'elle est coupée en tranches fines. Egalement appelée Bellelay, la Tête de Moine est fabriquée dans le Jura.

L'emmental, le plus connu des fromages suisses, se caracterise par sa saveur douce, avec un léger goût de noisette, et par sa pâte à gros trous. II est fabriqué dans l'Emmental et dans les plaines centrales de la Suisse alémanique. Exporté dans le monde entier, l’emmental se prête parfaitement à la préparation de la fondue.

Fêtes.

Les Suisses fêtent leur fête nationale le premier août. Dans tout le pays il y a des feux d’artifice, la musique, les rues sont illuminées et les prosessions de lampions commémorent la naissance de la Conféderation suisse, en 1291. Nombreuses fêtes populaires, comme la fête de l’Oignon de Bern, en novembre, ont une dimension plus locale. Beaucoup de fêtes populaires, telles celles célébrant l’arrivée du printemps, ont des origines païennes.

Jours fériés :

Nouvel an (1er janv.),
Vendredi saint (Karfreitag),
Lundi de Pâques (Ostermontag),
Ascension (Himmelfahrt),
Lundi de Pentecôte (Pfingstmotag),
Fête nationale (1er aout),
Noël (25 et 26 dec.)

 

La Suisse sur la scène internationale.

En dépit de sa neutralité, la Suisse possède une armée pour défendre ses frontières. Le service national y est obligatoire et les hommes s'exercent régulièrement. La Suisse, qui abrite le siège européen de 1'ONU et de la Croix-Rouge internationale, envisage avant tout son rôle sur la scène internationale sous l’angle humanitaire.

Bienvenue en Suisse !